Musclor,
Un peu/ beaucoup/ passionnément/ à la folie/ pas du tout, 2015.
Cinq pièces, plâtre, résine, céramique émaillée, divers matériaux ajoutés, Dimensions variables.

 

 


J’ai trouvé à terre ce torse de petit bonhomme gluant – acrobate en plastique, jeu d’enfant –, à l’origine de 3 à 4 cm de haut. Je l’agrandis, dans les mesures dites standard d’un homme de notre époque, et le multiplie pour en faire une série.
Dernièrement exposé lors de l’événement «Strasbourg, mon amour», en février 2015 : Musclor à rencontrer au fil de la soirée, au cours d’une circulation libre dans le jardin de la HEAR.

En pensant à Dewar et Gicquel:
Volontairement plat, mais cependant excitant, une image tellement simple qu’elle en devient absurde.


Il continue à se déformer à travers l’image populaire de l’homme séducteur, il explose de désir avant tout. En le taillant, de la matrice au tirages, à la taille même du moule en plâtre. Je conforte l’hyperbole au fil des étapes de ma fabrication. Entropie nécessaires; les pièces viennent à se détacher, le bodybuilder est déchu, brulé.